Voies Romaines

À l'époque gauloise, l'Armorique était une vaste confédération de peuples gaulois s'étendant sur les 4 départements de la région Bretagne actuelle, la partie nord-ouest de la région Pays de la Loire et la quasi-totalité de la Normandie.

L'Armorique était habitée à l'ouest par les Osismes (celtique Osismii), en fait sur l'ensemble du département du Finistère avec la partie Ouest du Morbihan. Le nom d'Osisme ou Ostimioi signifie « les plus hauts » ou « ceux du bout du monde ». Leur capitale était Vorgium, l'actuelle ville de Carhaix. Une seconde agglomération nommée Vorganium (probablement située à Plouneventer près de Landerneau), et un oppidum au Yaudet (près de l'actuel Lannion, dans les Côtes-d'Armor) venaient compléter cette organisation.

Les Vénètes se situaient au sud de la bretagne actuelle, dans le prolongement du territoire des Osismes, en fait dans le Morbihan actuel et donnèrent leur nom à la ville de Vannes ; ils portent curieusement le même nom que les autres Vénètes qui fondèrent une autre puissante cité commerçante et maritime : Venise.

 


  • Osismiens : Carhaix – Vorgium Osismiorum, capital des Osismes e jusqu'au IVe siècle puis Brest (Ive) : Brestum, Brestia, Brivates Portis Brest Osismis correspond peut-être à Gesocribate sur la table de Peutinger.

  • Vénètes : Vannes - Darioritum le peuple porte le même nom que les habitants de la Vénétie (région de Venise)

  • Rédons :   Rennes - Condate  

  • Namnètes Nantes :Condevicnum, Condevincum, Condivincum, Portum Namnetum, Portus Namnetum

  • Coriosolites, puis Fanum Martis, - Corseul - ancienne capitale des Coriosolites,Elle est citée sur la sur la table de Peutinger comme station sur la voie romaine allant de Tours à Carhaix.

  • QUIMPER : Aquilonia

TABLE DE PEUTINGER

Les armées romaines occupèrent l'Armorique à partir de l'an 52 avant Jésus-Christ. Des recherches ont permis d'identifier la plupart des voies romaines. On en trouve de toute grandeur, depuis 15 jusqu'à 70 pieds de large. Les landes, les lieux incultes et les forêts permettent de reconnaître fréquemment des tronçons de ces voies.

Ces voies retrouvées suivent en général une direction rectiligne.

Dans la région qui nous intéresse plus particulièrement nous citerons :

  • La voie romaine de CARHAIX à QUIMPERLE qui traversait le sud de la péninsule en passant par  LANVENEGEN (pont Priant) et GUELVEZ en bordure de TREMEVEN.
  • Edern est traversé par deux voies Romaines

                       La première reliant Quimper (Civitas Aquilonia) à Carhaix (Vorgium) passait au Nord-Ouest du bourg actuel au lieu dit Croas Bénodic;

                       La seconde venant de L’Ouest, probablement de la région de DOUARNENEZ, passait au Sud de Menez Landivigen.

                       Les deux se rejoignaient à Ty-Fléhan et formaient un carrefour appelé « Ar Santinellou », où s’élevait aux 10e- 12e siècle une Motte Féodale, l’ancêtre des Châteaux-Forts. 

 

MOTTE FEODALE

Motte Féodale

 

CARTE CASSINI EDERN



 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site